2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001

REVUE DE PRESSE - CHÂTEAU LASCOMBES

Robert PARKER - Primeurs - Avril 2012

Un assemblage de 55% merlot, 40% cabernet sauvignon et 5% Petit Verdot qui fait basculer la balance à 14° alcool naturel, le Lascombes 2011 est une nouvelle bombe (Michel Rolland est le consultant). Elaboré dans un style plus moderne avec un important boisé grillé mêlant avec des arômes de myrtilles et de cassis ainsi que des notes réglissées et de camphre, la texture luxuriante en milieu de bouche, des tannins bien fondus et la finale tonitruante donnent un Margaux impressionnant à boire dans les 15 ans.

91-93

Gault & Millau - Juni 2012

Dans le peloton de tête, ce 2011 est tout simplement magnifique. Les tanins poudrés sont presque soyeux avec une grande allonge sur la cerise et la rose. L'équilibre estmagistral

18/20

Gilbert & Gaillard - Guide des vins 2013

PRIMEUR : Robe intense. Nez concentré, centré sur le fruit, petits fruits des bois. Bouche chaleureuse et étoffée, belle ouverture sur le fruit noir à l'eau-de-vie, peu d'acidité. Fermeture courte, encore un peu ferme.

92

REVUE DE PRESSE - CHÂTEAU LASCOMBES

Robert PARKER - Primeurs - Mai 2011

2010 : Alors que cette vaste propriété est composée de nombreuses petites parcelles qui doivent nécessiter un travail de précision militaire, la qualité des vins élaborés pendant la dernière décennie a été remarquable. Le 2010 pourrait s’avérer l’un des plus grands vins de Lascombes de tous les temps. Il présente une couleur pourpre dense avec une palette aromatique extraordinaire de liqueur de myrtille, cerises noires, fumée délicate, cailloux broyés et un boisé mesuré. Un fruit énorme, une texture onctueuse, un milieu de bouche exceptionnellement relevé, et une définition étonnante (grâce à de bonnes acidités et à un pH modeste) ont produit un vin formidable qui bénéficiera de 5 à 6 ans de garde et devrait pouvoir être conservé pendant 30 ans. Une grande réussite !

94-97

Gault Millau Supplément - Juin 2011

Merveilleux délié d'un vin à la concentration juste et à l'équilibre manifeste sur un brin de fraîcheur. Le crémeux léger de la texture libère quelques petits fruits rouges croquants. Le boisé présent en primeur va se fondre et s'harmoniser.

18/20

Bordeaux News

Bien mûr, il s'ouvre sur des notes profondes et racées de prune, mûre et cerise noire réglissée. Son entrée sous le palais est explosive; les arômes fruits noirs abondent! Puis, la sensation se fait onctueuse, opulente, très caressante. Un joli coup de maître.

*****

REVUE DE PRESSE - CHÂTEAU LASCOMBES

TAST - Avril 2010

Grand nez racé et noble de myrtille et de violette, maturité absolue du raisin, tanin merveilleusement suave, grande suite en bouche, un très grand margaux. Impossible de comprendre pourquoi certains le jugent trop "moderne".

18,5

Parker - Avril 2010

Une couleur pourpre-noir (midnight oil?) jusqu’au liseré, le Lascombes 2009 possède une concentration énorme avec pleins de notes de graphite, mûre et myrtille, ainsi que des touches d’encre et de truffes. Le vin est super intense, charnu, riche et a un corps plein. Voici un vin qui concurrencera de nouveau le 2005, qui est sans aucun doute le meilleur Lascombes que j’ai goûté. (Dégusté trois fois)

94-96+

Andreas LARSSON – Dégusté Hiver 2011-2012

Très intense et mûr, une abondance de fruit avec des notes de prune d’ente, cassis, cerise, quelques touches de torréfaction, goudron et fumée. Etonnamment plein et intense en bouche, très bien structuré avec plein de fruit, des tannins très fins et de la fraîcheur, déjà avec un équilibre parfait et une longueur en bouche remarquable. Il devrait en effet gagner en complexité et en nuances pendant son vieillissement, mais déjà il se goûte superbement bien ! Il devrait avoir de longues années de garde devant lui.

96

REVUE DE PRESSE - CHÂTEAU LASCOMBES

TAST - Bettane & Desseauve

Nez très recherché avec des notes de réglisse et de myrtille, tanin fondu derrière le bois, noble persistance de saveurs réglisse-anis (cachou) en bouche, beaucoup de travail pour arriver à ce résultat et enfin de la finesse et du panache en finale!

17/20

1855 Magazine

Ses parfums prennent leur temps pour s'éveiller au monde et ils ont bien raison. Le tout est d'être à l'heure au "rendez-vous de votre plaisir" et Lascombes 2008 le sera! On entrevoit déjà de douces notes de mûre, cassis, violette, torréfaction et vanille boisée... Au palais, le vin se révèle plus épanoui: un velours riche, dense et opulent, structuré, fruité et minéral. Un Margaux très raffiné

♥♥♥♥

Robert PARKER - Mayo 2011

2008 : Encore une grande réussite insoupçonnée du millésime, le Lascombes 2008 confirme le nombre important de grands vins en 2008. Une robe sombre couleur nuancée de prune/rubis/pourpre est suivie d’un parfum sexy et immédiat de sous-bois, terre humide, des fruits bleus et rouges ainsi qu’une touche de boisé épicé. Luxuriant avec une acidité basse et des tannins fondus, il se présente comme une version plus grande de l’étonnant Malescot St.-Exupery 2008. A boire sur les 15 années à venir ou plus –cela vaut la peine d’acheter par la caisse.

93

REVUE DE PRESSE - CHÂTEAU LASCOMBES

Decanter - internet 21/04/08

« Une robe intense noire-rouge, une concentration solide de cassis venant du cabernet, beaucoup d’extraction mais pas lourd, fruit impressionnant en bouche, mûr, bonne profondeur. Potentiellement complexe, il sera très bon à boire sur le moyen terme. A boire 2012-17."

17 points

TAST - Avril 08

Bel arôme de cèdre, splendide texture crémeuse, aucune vulgarité cette année dans la prise de bois, tannin remarquablement soyeux et complexe, du superbe travail qui classe enfin le cru parmi les meilleurs seconds.

17-17,5/20

Gilbert & Gaillard - Guide des vins 2013

Robe grenat. Nez fin, riche, aux accents boisés grillés chocolatés, fond de cassis, de groseille. Bouche étoffée, tanins fins, boisé de qualité, matière soyeuse. Superbe équilibre aromatique, grande persistance des parfums. Un margaux riche et corpulent.

95

REVUE DE PRESSE - CHÂTEAU LASCOMBES

TAST-Bettane & Desseauve - N°30

Nez complexe et recherché, remarquable velouté de texture, tannin crémeux, bref, un échantillon superbement "fini" et lisible, et certainement un vin accompli, dans un style moderne mais sans rupture (du moins à nos yeux) par rapport à la grande tradition médocaine !

17/20

Grand Jury Européen - Juillet 08

"Arrivé en 13ème position/210 Bordeaux dégustés et en 11ème position pour les vins de la rive gauche. Taux de cohésion des opinions des dégustateurs sur le vin: Excellent. Ces taux expriment la convergence (Excellent - Très Bon – Bon – Moyen – Faible – Très Faible) des opinions sur la valeur qualitative du cru dégusté."

*****

LE FIGARO - L'AVIS DU VIN - Sept 12

Bernard BURTSCHY: Construit dans une facture moderne, le vin est dense, velouté et tannique avec une matière exceptionnelle.

17

REVUE DE PRESSE - CHÂTEAU LASCOMBES

James Suckling - 30 mars 2006

Plein de fruit très mûr avec des arômes de mûre et de réglisse. Corps plein et des tannins croquants. Evolue doucement en bouche. Long. Le meilleur vin ici depuis longtemps.

92-94

Robert Parker

Le vin de Lascombes le plus profond élaboré sous les nouveaux propriétaires, le millésime 2005, avec une production de 25 000 caisses, est un assemblage de 52% cabernet sauvignon, 45% merlot et 3% petit verdot. Il présente une robe encre/bleu/pourpre ainsi qu’un extraordinaire parfum de charbon de bois, fumée de grillade, viandes grillées, mûres sucrées, cerises et violettes. Avec intensité, pureté, fraîcheur, définition, présence en bouche fabuleuses, et une finale modérément tannique (les tannins sont doux et fondus), cette bombe est riche et concentrée et pourtant réussit à garder sa typicité Margaux. Garde : 2010-2030

94-96

CARNETS DE DEGUSTATION INTERNET - 26 avril 2006 Jean-Marc Quarin

Ma meilleur note donnée à ce cru en primeur. Je l'ai goûté trois fois dans des conditions très différentes et il m'a toujours impressionné par ses qualités. Très belle couleur sombre, intense. Grand nez riche en fruits, en épices. Note vanillée et florale. Quel gras ! Quelle belle bouche fondante, fraîche, puissante et aromatique ! Très grande longueur savoureuse. Jamais je n'ai vu ce vin aussi fin et complet.

16,75

REVUE DE PRESSE - CHÂTEAU LASCOMBES

RVF Les Carnets de Dégustation - N°40 - 22 avril 2005

Derrière la robe très sombre, le nez d'une forte intensité présente un caractère boisé, complexe. Après une attaque volumineuse, le milieu de bouche révèle un vin très mûr, tannique, boisé, riche, à la finale fraîche. Très beau Margaux au boisé de qualité.

8,5

CARNETS DE DEGUSTATION - N°45 - Mai 2005 par Jean-Marc Quarin

Ma meilleure note donnée à ce cru en primeur. Dominique Befve a accompli un très beau travail sur cette propriété en 2004. Ce vin possède un des plus beau nez jamais vus ici. Il est aussi celui qui est le plus en phase avec le style aromatique et distingué de l'appellation Margaux : floral, fruité et bien plus subtilement boisé qu'en 2001 et 2002. Ces impressions se retrouvent en bouche. Le vin s'y montre élégamment étoffé, très savoureux, très fruité. Il s'achève long sur des tanins mûrs et fins. La qualité de cette persistance fait monter la note. Un succès du millésime. Composition : 50% merlot, 45% cabernet sauvignon et 5% petit verdot. Degré d'alcool : 13° - IPT : 90.

16-16,25

Robert PARKER - 2006

Le Lascombes 2004 semble être supérieur au 2003. Une robe bleue-pourpre extraordinaire s’accompagne d’arômes superbes de fleurs de printemps, cailloux broyés, charbon de bois, myrtilles, mûres et cerises. Corps moyen à plein, riche avec une bonne texture et une parfaite précision ainsi que définition, ce superbe vin pourrait s’avérer le meilleur fait jusque-là. Garde : 2008-2020+

93-94

REVUE DE PRESSE - CHÂTEAU LASCOMBES

1855.com - AVRIL 2004

L'exceptionnelle qualité des Cabernet Sauvignon (50%), très purs, sains et frais, associés à des Merlots (45%) magnifiquement concentrés et mûrs, à donné un vin au fruit gourmand, persistant et frais. Les tanins sont riches, très longs et d'un beau soyeux en bouche.

****

Robert PARKER - Avril 2005

Peut-être le plus grand Lascombes réalisé jusque-là, et un vin qui rappelle les millésimes opulents, visqueux, comme des portos, de 1947 et 1949. Le 2003 présente une robe pourpre-encre et un nez superbement riche et doux de fleurs, mûres, liqueur de cassis, graphite et d’encens. Exotique avec une intensité impressionnante, une superbe viscosité et une pureté et une profondeur remarquables. Ce vin est une tour de force d’élaboration et l’une des vedettes du millésime. L’année dernière, je pensais que c’était le meilleur Lascombes que j’avais goûté, mais il a même gagné en poids et semble destiné à être une superstar. Garde : 2008+

92-95

Andreas LARSSON – Dégusté Hiver 2011-2012

De beaux arômes doux et intenses émergent du verre avec des notes florales, de framboise sucrée, de tabac et de truffe. La bouche et riche et puissante, pleine de fruit rouge et noir, et un niveau élevé de tannins et d’extrait qui sont maintenant bien fondus. Opulent et agréable avec une finale riche et longue. Malgré son caractère assez flamboyant, le vin est très bien équilibré avec une belle fraîcheur.

92

REVUE DE PRESSE - CHÂTEAU LASCOMBES

RVF - Juni 2003, par Bettane & Desseauve

La robe grenat apparaît opaque et grasse. Au nez, des notes de fruits framboisés s'associent à un boisé torréfié. La bouche présente un excellent fondu avec une chair soyeuse et des tanins caressants. Dans un style moderne, le vin allie fraîcheur et longueur.

****

Robert PARKER - Avril 2005 The Wine Advocate

2002 : peut-être l’un des meilleurs vins du millésime. Lascombes a réalisé une belle performance avec ce vin d’une robe rubis pourpre et des arômes superbes de prunes, cassis, cerises noires et de fleurs. Il est doté d’une belle texture, un corps moyen à plein, un milieu de bouche volumineux, avec des successions de saveurs et une finale fabuleusement pure, qui révèle un boisé bien fondu, de l’acidité, de l’alcool et des tannins. C’est un vin superbe de précision et de puissance. Garde: 2007-2020.

93

LE GUIDE FLEURUS DES VINS 2006

intense aux reflets violacés et noirs, Nez dense offrant des parfums complexes de chocolat, de pain grillé, de cacao et de café moulu frais, Bouche dense et profonde dévoilant des arômes de sureau doux et de petits fruits noirs (cassis, cerise noire, mûre), Finale d'une bonne longueur, Cette bouteille dotée d'un excellent potentiel de garde figure parmi les meilleurs vins de son appellation,

19/20

REVUE DE PRESSE - CHÂTEAU LASCOMBES

Bettane & Desseauve

Le premier millésime d’Alain Raynaud et de son équipe à Lascombes était attendu : le résultat s’avère assez formidable et surtout aux antipodes des derniers millésimes d’un cru jusqu’alors décevant. Après une robe profonde, le nez séduit immédiatement par ses nuances mentholées et vanillées. La bouche, très moelleuse, recèle une excellente texture intense et serrée, témoignant d’un raisin idéalement mûr. L’ensemble possède un caractère immédiatement séducteur.

8-8,5

Robert PARKER

Jusqu’à son rachat en 2001, Lascombes était un cru obscur, qui connaît maintenant une renaissance spectaculaire. Les nouveaux maîtres des lieux ont retenu les services de prescripteurs de talent comme Yves Vatelot (Reignac), Alain Raynaud (Quinault l’Enclos et La Fleur de Gay), et Michel Rolland (œnologue-conseil de renommée mondiale). Ils ont eu carte blanche pour effectuer tous les investissements nécessaires tant dans le vignoble que dans les chais, pour produire le meilleur vin possible. Les rendements sont le tiers de ce qu’ils étaient auparavant – à peine 29 hl/ha en 2001. De fait, Lascombes a produit cette année-là un vin traduisant parfaitement la légèreté et l’élégance savoureuse caractéristiques des Margaux, tout en présentant davantage de fruit, de pureté, de texture et d’intensité que ses aînés. Ce vin merveilleux d’équilibre, qui s’annonce par un rubis-pourpre dense tirant sur le prune, se distingue par de fabuleux arômes de cassis fumé, de minéral, de fleurs et de mûre. Très doux et mûr, mais d’une grande légèreté, il exprime tout en rondeur une texture étoffée. Le 2001 est incontestablement meilleur que le 2000 – ce qui n’est pas peu dire. A.M. 2007-2018. Bravo !

90-93

Andreas LARSSON – Dégusté Hiver 2011-2012

Un centre rubis dense, le liseré présente un début d’évolution. Le nez est intense et généreux avec pas mal de complexité, légèrement fumé et rôti avec des notes de confiture, tabac et épices fines. La bouche révèle une très belle structure, elle est pleine et riche avec beaucoup de fruit sucré, une texture très soyeuse et des tannins souples et longue avec une finale persistante d’une superbe complexité. Vraiment un très beau vin et parfait à boire aujourd’hui.

95